Henri Girard
Auteur de romans et de nouvelles

Les difficultés de la langue française sont nombreuses, mais rarement insurmontables si l’on donne à celles qui se présentent les quelques secondes de réflexion nécessaires.
Les paronymes sont des mots de formes voisines mais de sens différents, comme « emprunt » et « empreint » ; les pièges qu’ils tendent sont d’autant plus insidieux que beaucoup d’entre eux sont également « homophones », c’est-à-dire de même son, comme « champ » et « chant ».
Examinons-les donc un à un, ces paronymes, au moins les plus courants, en les définissant et en expliquant en quoi ils diffèrent.


Abduction – Adduction – Conduction
Abduction : mouvement écartant un membre du plan médian du corps
Adduction : mouvement rapprochant un membre de l’axe du corps
Conduction : apport d’un fluide à l’endroit où il est utilisé

Acceptation – Acception – Exception
Acceptation : action d’accepter, de consentir
Acception : sens d’un mot. Ex.: Les différentes acceptions du mot « chant »
Exception : ce qui échappe à la règle

Acquit – Acquis
Acquis : participe passé de « acquérir » (entrer en possession). Ex. : Le bien qu’il a acquis
Acquit : quittance. Expression : Par acquit de conscience = pour être quitte avec sa conscience

Âcre – Âpre
Âcre : irritant au goût et à l’odorat
Âpre : rude, rugueux, violent

Affabulation – Fabulation
Affabulation : arrangement de faits imaginaires. Invention
Fabulation : récit inventé

Affluant – Affluent – Confluent
Affluant : participe présent du verbe affluer
Affluent : cours d’eau qui se jette dans un autre
Confluent : réunion de deux cours d’eau

Air – Aire – Ère – Erre – Hère
Air : gaz, aspect
Aire : surface, nid de rapace
Ère : époque
Erre : vitesse résiduelle d’un véhicule
Hère : expression : Un pauvre hère = un homme misérable

Alfa – Alpha
Alfa : herbe d’Afrique du Nord ; nom d’un papier
Alpha : première lettre de l’alphabet grec (a )