Henri Girard
Auteur de romans et de nouvelles

Les vers holorimes sont des vers qui sont phonétiquement semblables

 Lucien Reymond
Dans cet antre, lassés de gêner au palais,
Dansaient entrelacés deux généraux pas laids.

Dans ton site sévère assistant sa prestance,
Danton cite ces vers, assis, stance après stance.

Jacques Prévert
Par les bois automnaux graves et romantiques,
Parle, et bois au tonneau Graves et rhum antique.

Luc Etienne
Danse, prélat ! L’abbé t’apprit l’air en plain-chant.
Dans ce pré-là, la bête a pris l’air en pleins champs.

Daniel Marmié
Célimène a tendu six roses, lasse, au thé ;
C’est l’hymen attendu : Sire, ose la sauter.

D’Alphonse Allais, « Conseil à un voyageur timoré qui s’apprête à traverser une forêt hantée par des êtres surnaturels » :
Par les bois du djinn où s’entasse de l’effroi,
Parle et bois du gin ou cent tasses de lait froid.

De lui encore :
Ah ! Vois au pont du Loing : de là vogue en mer, Dante.
Hâve oiseau pondu loin de la vogue ennuyeuse.

Patrick Flandrin (Extrait d’un recueil : Scoop à la une)
Elle avait le français pour idéal,
Et lavait l’œuf rance et pourri des Halles.

Valétudinaire valeureux.
Val étudie Nerval, heureux.

Laisse aussi à l’histrion.
Les sots ! Si, Alice ! Trions.
Les socialistes ! Trions.