Henri Girard
Auteur de romans et de nouvelles

Une bonne parodie, même d’un goût douteux, c’est un vrai travail !
Il faut rester au plus près du texte, de la ponctuation, respecter les alexandrins, les rimes…

(…) Ah ! Non ! C’est un peu court jeune homme
On pouvait dire… Oh ! Dieu !… bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Agressif : « Moi, monsieur, si j’avais un tel pet
Il faudrait sur-le-champ que je me l’expulsasse ! »
Amical : « Mais il doit tremper dans votre crasse !
Pour le voir, faites-vous briquer de pied en cap ! »
Descriptif : « C’est un ploc ! C’est un tchic ! C’est un flap !
Que dis-je c’est un flap !… C’est un conciliabule !
Curieux : « De quoi sort cette immonde flatule ?
Du dépotoir, monsieur, ou bien du caniveau ? »
Gracieux : « Aimez-vous à ce point les pourceaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De vous faire porcher à leur plus grande épate ? »
Truculent : « Ça, monsieur, lorsque vous pétouillez,
La vapeur du fracas vous sort-elle du pet
Sans qu’un voisin ne crie au feu de cheminée ? »
Prévenant : « Gardez-vous, votre tête embaumée
Par ce pesant fumet, de tomber sur le sol ! »
Tendre : « Renfermez-le dans un aérosol
De peur que son odeur au plein air ne se fane !»
Pédant : « L’animal seul, monsieur, qu’Aristophane
Appelle Hippocampelephantocamélos
Dut avoir sous la queue tant d’air en bas du dos ! »
Cavalier : « Quoi, l’ami, ce prout est à la mode ?
Pour vomir son gâteau, c’est vraiment très commode ! »
Emphatique : « Aucun vent ne peut, pet magistral,
T’en remontrer à l’exception du mistral ! »
Dramatique : « C’est l’étouffement quand il règne ! »
Admiratif : « Pour un parfumeur quelle enseigne ! »
Lyrique : « Est-ce une caque, êtes-vous un poisson ? »
Naïf : « Ce vol-au-vent, quand le déguste-t-on ? »
Respectueux : « Souffrez, monsieur, qu’on vous salue,
C’est là ce qui s’appelle un troufignon qui pue ! »
Campagnard : « Hé, ardé ! C’est-y un pet ? Nanain !
C’est queuqu’ nappe de lisier ou queuqu’ fosse à purin ! »
Militaire : « Pointez là votre artillerie ! »
Pratique : « Voulez-vous le mettre en poterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros pot ! »
Enfin, parodiant Propane en un sanglot :
« Le voilà donc ce pet qui des traits de son maître
A détruit l’harmonie ! Il en rugit le traître ! »