Henri Girard
Auteur de romans et de nouvelles

Blog-à-brac

Pourquoi « Blog-à-brac » ?

L’envie me vient parfois d’écrire sur tout et n’importe quoi. Sur ce que je fais, sur ce que je vois, sur ce que j’aime, sur ce que je pense… Ce peut être un éloge, un grognement, une réflexion (qui vaut ce qu’elle vaut), une annonce, une fugue aléatoire, une virée en Absurdie, etc.

Mais comment nommer ce tiroir dans lequel s’entassent ces textes hétéroclites, cet inventaire à la Prévert ? J’ai pensé à bazar, fourre-tout, souk, débarras, grenier…

Mais, pour appropriés qu’ils soient, ces mots manquent de… et de… d’un brin de folie, quoi !

Et puis  le nom de Gotlib qui émerge… associé à Rubrique-à-brac. Et puis l’idée d’un hommage, celle d’un clin d’œil…

Pile-poil je vous dis !

Antres du livre et voisins de tablée

Antres du livre et voisins de tablée

J’en ai écumé des salons du livre ! Et de nature fort différente. Le sujet incitant davantage à l’humour voire à l’ironie qu’aux louanges, je n’évoquerai que les plus originaux, les plus singuliers, les plus improbables, les plus abracadabrantesques. Et quelques...

Docteur, suis-je normal ?

Docteur, suis-je normal ?

Je déteste le tapioca. J’adore le pot-au-feu, surtout accompagné d’énormes cornichons. Je fume après avoir fait du sport. Je me soule parfois et j’en suis bien malade. Je suis friand de la lecture de L’Equipe et de La recherche du temps perdu de Marcel Proust. J’aime...

Art et culture pour tous !

Art et culture pour tous !

Il paraît que « la colère est mauvaise conseillère ». Alors je ne me fâcherai point et me contenterai, parce que je suis raisonnable mais têtu, de me laisser aller à un petit élan d’acrimonie, à une brève hargne, en prenant soin au préalable de me limer les crocs pour...

La danse : une carte vitale !

La danse : une carte vitale !

Dans la tradition mythologique grecque, Terpsichore est la cinquième des neufs nymphes, devenues muses en même temps que compagnes d’Apollon, à une époque où les dieux régnaient sur l’Olympe. Leur rôle était de célébrer l’art sous toutes ses formes. Terpsichore, qui...

La peinture abstraite : mon acte de contrition

La peinture abstraite : mon acte de contrition

Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa. C’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. Que voulez-vous, j’étais jeune, j’étais ignare, on ne m’avait pas encore appris la tolérance, la retenue et, comme beaucoup, je méprisais et décriais ce que je ne...

Bien vieillir

Bien vieillir

En dépit de mes efforts à rentrer le ventre et de ma prière quotidienne à mes cheveux pour qu’ils ne grisonnent ni ne chutent, force m’est de constater que je ne suis plus «un perdreau de l’année ». L’arthrose me titille : c’est indubitable. Je me remets nettement...

L’irrépressible envie de gribouiller des mots

L’irrépressible envie de gribouiller des mots

Ce matin, allez savoir pourquoi, une étrange envie, presque maladive, me tortura dès le saut du lit. Tel un adolescent dévoré par l’acné juvénile, je fus assailli de démangeaisons, de rougeurs, d’érubescences, d’érythèmes, de rubéfactions, j’en passe et des plus...